Carrières de Glay (dites aussi d'Oncin)

Les carrières ont été exploitées depuis la deuxième moitié du XVe siècle, une quantité énorme de pierres a été « arrachée » et taillée par des générations de « perreieurs » (carriers et tailleurs de pierre). Le perreieur est celui qui exploite une « perrière » (carrière) d'où l'on tire de la pierre. Le site qui s'étend sur 8 ha environ est couvert par les « chirats »; déchets de taille et produits de la « découverte ».

 

carrieres1carrieres2carrieres3

L'âge d'or des carrières a été les 17e et 18e siècles. De la pierre a été livrée jusqu'à Lyon pour la construction de maisons dans le quartier de Saint-Nizier, à Saint Jean et dans d'autres lieux.

Les carrières de Glay ont fourni cette belle pierre calcaire jaune (colorée par des oxydes de fer) dans toute la région au sud de la vallée d'Azergues jusqu'à 40 et 50 km, avant que le train à partir de 1876 ne permette de livrer dans la Loire, l'Ain et l'Isère.

 seminaire st irenee
     

Séminaire Saint Irénée

ST FOY LES LYON

 

 

En 1798, Il y avait 15 perreieurs, 3 en 1890 et plus qu'une en 1910. La dernière carrière, celle de Joseph Dessainjean (1888-1961) s'est arrêtée en 1947.

carrieres41

carrieres5

 

 

 

 

 

 

Comme pour toutes les autres carrières, le déclin est dû à l’utilisation progressive du ciment et à l’arrivée du train qui permettait de se fournir dans d’autres régions à moindres coûts.

Aujourd'hui les carrières culminent à 420 mètres, sont devenues un lieu de visites et de promenades.

Grâce au mariage de l'or de ses fronts de taille s'élevant majestueusement sur près de 20 mètres et de sa vue magnifique sur sa position dominante, le site offre aux yeux du visiteur un émerveillement.

Par beau temps, on peut admirer depuis le terre-plein en front de coteaux, la vallée d'Azergues, les monts de Tarare et une partie des monts du Lyonnais. Vous pouvez compter pas moins de 17 clochers.

vue des carrieres

Les carrières réaménagées, notamment par l’Association « Les Carrières de Glay » avec le soutien de la municipalité et du département, sont très souvent un lieu de manifestations profitant de ce cadre grandiose.

carrieres61

On peut ainsi visiter et se promener aux carrières de Glay toute l'année en visite libre : accès permanent et gratuit tous les jours.

Le parcours est jalonné de panneaux pédagogiques:

  • Géologie, techniques d'extraction, travail des tailleurs de pierre.
  • Panorama et paysages : vallée de l'Azergues, Monts de Tarare et Monts du Beaujolais.
  • L'Espace Naturel Sensible : flore orchi-bouc), faune (chauve-souris,..).

 

Les lundis et jeudis après-midi (et les samedis matins), les promeneurs peuvent rencontrer et échanger, sur le site, les sculpteurs et forgerons amateurs de l'association.

Amoureux de ce lieu et passionnés de la sculpture, ils vous expliqueront la pierre, leur travail effectué en plein air devant vous tout au long de l ‘année.

geopark

 

En quête d’une idée de sortie un week end,

Les portes du Beaujolais sont à 30 minutes de Lyon et de Roanne (A89).

De superbes sites et paysages viennent d’être reconnus d’importance mondiale pour leur patrimoine géologique par l’UNESCO.

Les Carrières de Glay, site remarquable, est un géosite Géopark Beaujolais par son histoire et son patrimoine.

 

Des visites guidées pour des groupes sont organisées sur demande et réservation

Contact :- Office de Tourisme du Pays de l'Arbresle, (04 74 01 48 87) ou

Association Les Carrières de Glay  (06 87 97 66 49)

 

l’Association organise sa grande Fête de la Pierre les années paires.

Vous pouvez les retrouver sur leur site Web:

http://www.carrieres-de-glay.fr/

et sur Facebook :

www.facebook.com/carrieresdeglay

ou au téléphone :

06 87 97 66 49